top of page

Encore un nouveau retournement incroyable pour la start-up clermontoise Capillum !



Capillum, la start-up spécialisée dans la collecte et le recyclage de cheveux, a créé la surprise en refusant une offre généreuse après avoir participé à l'émission de télévision "Qui veut être mon associé ?".

Les fondateurs, Clément Baldellou et James Taylor, avaient initialement accepté une offre commune de 200 000 euros en échange de 11% du capital de l'entreprise avec les investisseurs Éric Larchevêque et Isabèle Chevalier.


Cependant, après le tournage, ils ont annoncé avoir finalement décidé de ne pas accepter cet accord.


Les deux entrepreneurs ont expliqué avoir pris en compte les commentaires des investisseurs après leur passage à la télévision et souhaitent prendre le temps de réfléchir à la meilleure décision possible pour leur entreprise.


"Après le passage dans l’émission, nous avons pris en compte les remarques des investisseurs afin de faire une levée + conséquente. C’est pour cette raison que nous prenons le temps de réfléchir à la meilleure décision possible" ont déclaré Clément Baldellou et James Taylor.





200 nouveaux partenaires chaque mois

Capillum a déjà noué 3 500 partenariats avec des salons de coiffure en France et enregistre 200 nouveaux partenaires chaque mois. La start-up leur fournit des bacs de collecte, des supports de communication, et peut même se charger de collecter les cheveux grâce à la filiale de La Poste Urby.


Le modèle économique de Capillum repose sur la récolte des cheveux chez des salons de coiffure, une source importante de déchets en France.


Les fondateurs ont rappelé que "un million de Français se rendent chaque jour chez le coiffeur" et que "60% des déchets des coiffeurs sont des cheveux", soit environ 4 000 tonnes par an. Les salons partenaires paient entre 0 et 149 euros HT par an pour les services de Capillum, qui envoie les cheveux collectés dans une usine à Lille pour les recycler en paillage et en boudins utilisés pour dépolluer la mer et les sols en cas de marée noire.





En refusant une offre généreuse et en continuant à développer son activité, Capillum espère obtenir une levée de fond plus conséquente après une exposition maximale obtenue lors de l'émission qui a presque atteint la barre de 2 millions de téléspectateurs.


La start-up a su convaincre les investisseurs de l'émission "Qui veut être mon associé ?", et il ne fait aucun doute que son avenir est prometteur.



留言


Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page